Grâce à la ténacité de Yad Lea’him, le ministère des Communications va supprimer la chaîne de télévision missionnaire

30/06/2020
Prédications en hébreu sur la chaîne missionnaire

Après une campagne de relations publiques obstinée menée au cours des six derniers mois, le ministère des Communications a annoncé : « le Président du Conseil de la radiodiffusion par câble et par satellite, Asher Biton, a fait part à la société Hot de sa décision de suspendre son autorisation de diffusion accordée à la chaîne « Aroutz Chelanou  » et s’est engagé à rompre son contrat avec Hot sous 7 jours. La chaîne s’adresse directement aux Juifs, contrairement à la demande initiale d’approbation de la chaîne qui stipulait qu’elle était destinée uniquement à la population chrétienne ».

C’est un grand succès qui résulte d’une lutte au corps à corps menée en coulisses par Yad Lea’him au cours des six derniers mois, à la fois avec le ministre sortant des Communications, David Amsalem, et avec le président du Conseil de la radiodiffusion par câble et par satellite Asher Biton.

Parmi les personnes qui ont beaucoup aidé  l’organisme dans son combat, on distingue le Grand Rabbin d’Israël Yitzchak Yossef qui a envoyé une lettre ferme au ministre Amsalem, ainsi que le député Rav Moshe Gaffni qui s’est mobilisé et a rencontré personnellement le ministre pour faire cesser les activités de la chaîne de télévision missionnaire.

Les prémisses de cette histoire remontent à quelques mois. Le missionnaire Ward Simpson, qui exploite une chaîne de télévision missionnaire internationale appelée GOD TV, a cherché à créer une chaîne en Israël, « Chelanou»,  pour diffuser ses programmes de prédication en hébreu. Pour obtenir la licence, les missionnaires ont reconnu qu’il s’agissait d’une chaîne chrétienne, tout en cachant leur véritable intention, car il est question d’une chaîne de prédication incitant à la conversion au christianisme conçue pour atteindre les centaines de milliers d’abonnés à Hot.

L’organisme Yad Lea’him a découvert leurs intentions et ont commencé à agir pour empêcher que la chaîne soit approuvée. Néanmoins, le ministère a fait confiance à Simpson, lui a donné la permission d’ouvrir la chaîne il y a un mois et demi et de commencer à diffuser.

Yad Lea’him n’a pas baissé les bras. Les hommes du Département de lutte contre la mission ont examiné le cas et découvert que de nombreuses citations du président de la chaîne, le missionnaire Ward Simpson, révélaient le véritable objectif de son lancement. Ils les ont notées et les ont envoyées au ministre et au président du Conseil de la radiodiffusion par câble et par satellite.

 

Ils y ont ajouté des captures d’écran du site Web de la chaîne où l’on pouvait lire : « Pour la première fois dans l’histoire, la chaîne de télévision » Evangile messianique « devrait être diffusée. Elle touchera les téléspectateurs juifs et arabes en Israël, en hébreu et sera disponible dans environ 600 000 foyers israéliens avec des programmes en hébreu et en anglais sous-titrés en hébreu. C’est une initiative révolutionnaire. L’évangile chrétien sera diffusé dans tout Israël dans la langue éternelle des anciens prophètes juifs ».

Grâce à D., la lutte a porté ses fruits, comme indiqué, et face à des preuves sans équivoque, la direction du ministère des Communications a convoqué les opérateurs de la chaîne pour un entretien, deux semaines seulement après le début de la diffusion des programmes.

Le ministère des Communications a indiqué dans un communiqué avoir confronté les opérateurs de la chaîne avec les preuves qu’il avait reçues, leur montrant que l’approbation dont ils avaient bénéficié avait été obtenue frauduleusement.

Ayant pris la décision de fermer la chaîne, ils ont déclaré : « Avant de supprimer la chaîne, le président du conseil a tenu une audience à laquelle Hot et la chaîne missionnaire elle-même ont spontanément répondu. Après avoir examiné leurs réponses, Mr Biton a convenu qu’il n’y avait pas de réponse pour contredire ce qui avait été écrit lors de l’audience – à savoir que les émissions de la chaîne ne correspondaient pas à l’approbation qu’il avait donnée au mois d’Avril, et qu’il n’y avait donc aucune échappatoire à la suspension de l’approbation de la chaîne et à sa suppression.

Le document de description de la chaîne soumis au conseil dans le cadre de la demande d’approbation indique explicitement qu’elle était destinée à la population chrétienne. Un examen du département de supervision du conseil montre que la chaîne n’est pas destinée à la population chrétienne d’Israël mais plutôt aux Juifs.

Par conséquent, la description soumise à l’approbation ne reflète pas ses programmes. Le département de surveillance a constaté que même après la publication de la requête, la chaîne continuait à s’adresser aux Juifs tout en essayant de leur enseigner les principes de la foi chrétienne / judéo-messianique (les Juifs acceptant le Christ comme Messie) et en les persuadant de sa validité. Ces éléments sont conformes à ce que le PDG et le président de la chaîne ont déclaré dans des discours publiés sur internet après l’approbation de la chaîne.

« Le Président du conseil a écrit qu’il n’avait pas l’intention d’approuver une chaîne s’adressant aux Juifs, et s’il avait eu connaissance de la nature de la chaîne à l’avance, il aurait demandé un autre processus d’approbation, devant le plénum du conseil, et pas seulement devant le Président comme cela a été fait dans ce cas.

« Une chaîne cherchant à transmettre l’Évangile de J.ésus au peuple juif vivant en Israël n’a jamais été diffusée par Hot et ce fait était connu des dirigeants de la chaîne, comme cité à l’audience », a écrit Mr Biton, ajoutant qu’un contenu chrétien s’adressant aux Juifs est une question complexe et épineux et qu’il conviendrait qu’un problème aussi sensible fasse l’objet d’une demande d’approbation claire et précise, ce qui n’a pas été fait.

« Par conséquent, qu’il s’agisse d’une violation du devoir d’équité, d’une dissimulation délibérée ou d’une décision de changer le caractère de la chaîne après son approbation – Il n’y a aucune raison de la permettre et de la laisser diffuser de force.  »

Le porte-parole de Yad Lea’him a transmis : « Nous sommes ravis que le ministre des Communications, Mr Yoaz Handel et son bureau aient compris l’intention des opérateurs de la chaîne et soient intervenus pour la fermer comme cela a été demandé. Nous remercions également le grand Rabbin d’Israël le Rav Yitzhak Yossef Shlita, l’ancien ministre des Communications, Mr David Amsalem, le Président du Conseil de la radiodiffusion par câble et par satellite, Mr Asher Biton et le député Rav Moshe Gaffni pour les importants efforts fournis dans la suppression de la chaine missionnaire ».

L’organisme a ajouté en outre : « Nous ne nous reposons pas sur nos lauriers et nous appelons le public à nous informer, 24 heures sur 24, de toute activité missionnaire poussant à la conversion au christianisme, sur la ligne d’urgence de Yad Lea’him au numéro suivant : *9234.

La décision du ministère des Communications