Des dizaines de femmes délivrées par Yad Lea’him ont prié sur la tombe de Ra’hel Imenou

20/10/2021

A l’occasion de la Hiloula de Ra’hel Imenou qui a eu lieu ce dimanche, le 11 Hechvan, 70 femmes héroïques secourues des villages arabes par l’organisme Yad Lea’him, se sont rendues jeudi sur son tombeau à Bethléem.

Le voyage spécial a été organisé dans le cadre des activités conçues pour approfondir l’identité juive de ces femmes qui pendant de nombreuses années ont été complètement détachées du judaïsme, pour leur donner des outils pour avancer dans leur parcours et leur offrir également la possibilité de prier dans ce lieu saint.

Au début, les dames se sont réunies dans une salle située dans le quartier de Gilo à Jérusalem, où elles sont arrivées en autobus privé depuis les quatre coins du pays. Après un repas, la conférencière, Mme Orit Salomon, a pris la parole et leur a raconté l’histoire de la vie de notre mère Rachel et l’importance de la prière dans ce lieu saint.

Après deux heures pleines d’expériences et de renforcement spirituel, les dames ont continué ensemble leur voyage jusqu’à Bethléem sur la tombe de Rahel Imenou. La Rebbetzin Salomon les a accompagnées et à l’entrée du tombeau, elle leur a remis une feuille préparée à l’avance avec un texte pour la prière et un certain nombre de Psaumes choisis à réciter. Elles ont allumé des bougies ensemble puis elles ont pénétré dans l’enceinte sacrée.

 » Après avoir lu les Psaumes en chœur, chacune a eu le temps de s’épancher et de confier à Ima Rahel ce qui lui tenait à cœur. Leurs pleurs et leurs sanglots ont ébranlé toutes les personnes présentes « , témoignent les employées de l’organisme qui accompagnaient les femmes. « Chacune a prié longuement et a demandé à Rahel Imenou de la soutenir dans le chemin difficile qu’elle a emprunté « .

Toutes, sans exception, pleuraient et priaient pour l’avenir juif immuable de leurs enfants. L’une d’entre elles qui a dû fuir tout en laissant au village certains de ses enfants adultes par peur pour sa vie, a pleuré amèrement et supplié Ima Rahel :  » Prie pour que mes enfants se séparent de leur père arabe, quittent le village et me reviennent. Qu’ils reviennent au sein du peuple d’Israël. Je les attends avec tellement d’impatience « .

Le porte-parole de Yad Lea’him a déclaré :  » Ce rassemblement spécial et les prières sur la tombe de notre mère Rachel, dont l’histoire est douloureuse, ont revivifié ces femmes courageuses et leur ont donné la force de poursuivre leur chemin. Elles ont pleuré ensemble, partagé leur douleur et leurs difficultés, se sont renforcées et se sont surtout donné la force de continuer. Nous sommes convaincus que leurs prières s’élèveront devant le trône divin et les aideront à mener à bien leurs projets « .