Inauguration d’un Sefer Torah dans la communauté orthodoxe d’Ofakim, cadeau du gagnant de la tombola de Yad Lea’him

24/11/2021
Le gagnant, R. Assaf Artzi, danse avec le Sefer Torah dans la synagogue

Les Rabbanim de la communauté orthodoxe d’Ofakim et des centaines de membres de la communauté ont pris part à l’inauguration du Sefer Torah de la famille Artzi à la synagogue Ayelet Hashachar, offert par un des membres de la famille qui a remporté la tombola annuelle de Yad Lea’him.

Une petite heure avant le départ du cortège, les amis et la famille se sont réunis pour écrire les dernières lettres dans la maison de la famille Artzi, qui a été honorée par la présence de Rabbi Yehuda Chesner Shlita – Rav de la communauté Haredi, Rabbi Israel Yaakov Pincus Shlita – le Mara Deatra, Rabbi Yosef Hershkovitz Shalita – Roch Kollel Zichron Eliyahu, Rabbi Shlomo Levy Shlita – Rav de la synagogue Tiferet Torah et Rav Yonatan Perlman – de la Yeshivat Ofakim. L’événement a également réuni certains des militants les plus éminents de Yad Lea’him – le Rav Shimon Abergel, le Rav Chaim Eisenberg, le Rav Moshe Bitton, le Rav Moshe Cohen, le Rav Chaim Kahn et le Rav Yoav Robinson.

Une foule de personne a suivi le cortège dans les rues de la ville – de la maison familiale à la synagogue – dansant en l’honneur de la Torah. La joie et l’excitation a contaminé les occupants des bâtiments et des maisons de la rue qui se sont joints à leur tour à la joie de la Torah.

Derrière l’intronisation de ce Sefer Torah dans la nouvelle synagogue se cache une histoire particulière : le gagnant, R. Assaf Artzi qui vit dans la localité d’A’hia près de Shilo, souhaitait introniser le Sefer Torah dans sa communauté qui n’en possède pas encore. Finalement, après une longue réflexion, il a décidé d’en faire don à la synagogue Ayelet Hashachar – une nouvelle synagogue qui a commencé comme un « minian de rue » dans une cour au cœur de la communauté orthodoxe d’Ofakim où prie son frère Rabbi Shmuel.

Cette synagogue est finalement devenue un lieu très actif, proposant les offices et des cours de Torah, mais elle ne possédait pas son propre Sefer Torah. Les membres de la communauté étaient obligés d’en emprunter un à l’une des synagogues alentours.

Au cours de la procession et dans la synagogue elle-même, des dizaines de fidèles ont abordé les Rabbanim de Yad Lea’him présents à l’événement et ont exprimé leur admiration pour le magnifique et élégant Sefer Torah. Ils se sont également extasié sur le cortège et sur les nombreuses dépenses qu’il impliquait.

« Nous avons également participé nous-mêmes à la tombola », ont déclaré certains d’entre eux, « et nous sommes heureux que ce Sefer Torah soit intronisé dans notre synagogue. Nous sommes ravis de constater que Yad Lea’him se charge de toutes les dépenses, comme promis. »

Le rabbin Shmuel Artzi a également tenu à remercier la direction de Yad Lea’him qui n’a pas compté ses efforts, ainsi que le Rav Chaim Eisenberg, les coordinateurs de l’organisme qui ont investi leurs forces et leur énergie pour que tout se passe pour le mieux.

 

Les hommes de Yad Lea’him avec la famille Artzi et les rabbanim de la communauté, à la fin de l’écriture des lettres

 

Les hommes de Yad Lea’him remettent le Sefer Torah à la famille gagnante

 

Le Rav de la communauté, Rabbi Yaakov Israel Pincus Shlita, pendant l’écriture des lettres

 

Les étudiants du Beit Midrash dansent en l’honneur de la Torah