Mazal Tov ! Quatre jeunes protégées de Yad Lea’him fondent un foyer juif

17/01/2022
L’une de nos quatre jeunes fiancées à l’occasion de son mariage cette semaine

En l’espace d’un mois, quatre héroïnes qui ont trouvé le courage de fuir des villages arabes et de revenir vers le peuple d’Israël se marient ces jours-ci selon la loi juive.

Quatre jeunes femmes juives, qui ont été accompagnées pendant des années par le département de lutte contre l’assimilation de Yad Lea’him après des années de terribles souffrances entre les griffes de leur mari dans des villages arabes, fonderont ce mois-ci leur propre foyer selon la loi de Moïse et Israël.

L’histoire de ces jeunes femmes est naturellement différente mais leur désir de fonder un foyer juif malgré tous les obstacles les rapproche.

L’une d’entre elles, fille d’une mère juive et d’un père arabe, a été sauvée avec sa mère à l’âge de 5 ans et est depuis accompagnée par des tutrices travaillant pour Yad Lea’him qui l’ont aidée à s’intégrer et à trouver sa place dans la société.

La seconde est une jeune femme qui s’est enfuie avec son bébé pour échapper à son mari violent. La troisième a entretenu une relation avec un jeune musulman pendant un an. Elle a rompu en raison des vagues de violence qui ont éclaté dans les villes mixtes. Elle a compris son erreur et a souhaité fonder un foyer juif.

La quatrième a entretenu au fil des ans des relations avec des hommes issus des minorités. Après une prise en charge et un accompagnement solide, elle est revenue vers sa famille et vers son peuple. Elle souhaite maintenant fonder un foyer juif.

Souri Kostelitz de Yad Lea’him a déclaré : « Plusieurs centaines de femmes juives qui ont été impliquées dans des relations similaires sont suivies par Yad Lea’him chaque année et vivent en lieu sûr, mais la réhabilitation et l’accompagnement durent de nombreuses années.

Ces héroïnes qui ont fait ce premier pas courageux sont en contact étroit avec des assistantes sociales et des psychologues qui leur donnent la force de commencer une nouvelle vie et de surmonter les nombreuses difficultés qui se dressent sur leur chemin – mentalement, économiquement, socialement, juridiquement etc…

Pour ces femmes courageuses, réussir à fonder un foyer juif en Israël n’est pas seulement une suite logique, c’est une joie immense. C’est pourquoi le mariage de quatre rescapées en un laps de temps aussi court est un énorme succès et cela nous rend profondement heureux « .

Mme Kostelitz a ajouté :  » Dans la lutte acharnée que nous menons, rien ne nous donne plus de force qu’une si bonne nouvelle. Les employées du département de lutte conte l’assimilation travaillent jour et nuit pour fournir aux femmes et aux jeunes filles les outils nécessaires à la création de relations saines, et Dieu merci, le succès est grand « .