Trois femmes médecins, filles de mère juive et de père arabe, sont revenues au judaïsme le même jour

19/07/2022

Trois femmes juives, filles de mère juive et de père arabe, sont revenues au judaïsme dans la même journée lors d’une cérémonie émouvante sans précédent au tribunal rabbinique de Jérusalem.

Les trois jeunes femmes sont nées dans un village arabe de la région de Jérusalem. Leur mère est une femme juive qui a épousé un habitant du village. Elles ont été coupées du peuple d’Israël et ont grandi en tant que musulmanes. À l’âge de 10, 12 et 14 ans, elles ont été délivrées du village par Yad Lea’him avec leur mère, victime de graves violences de la part de son mari arabe.

Alors que la mère s’est empressée de faire une cérémonie de « retour au judaïsme » peu de temps après, ses enfants n’ont pas pu le faire car elles avaient moins de 18 ans et devaient obtenir le consentement de leur père, ce qui bien sûr était hors de question.

Elles ont depuis été éduquées dans le giron de la tradition juive et accompagnées par les tutrices de Yad Lea’him qui ont comblé leurs plus grandes lacunes. Malgré tout, cela n’a pas été suffisant pour les pousser à revenir officiellement au judaïsme.

Au fil des ans, les trois sœurs ont commencé leurs études de médecine avec brio. Deux d’entre elles ont obtenu le diplôme tant convoité, et la troisième qui étudie la médecine en Italie devrait décrocher sa certification dans les mois à venir.

L’assistante sociale de Yad Lea’him, qui accompagne toujours leur mère, a plusieurs fois tenté de leur rappeler la procédure formelle de retour au judaïsme, mais elles l’ont remise à plus tard, à la fois en raison de leur investissement considérable dans leurs études exténuantes qui prenaient tout leur temps mais aussi parce qu’elles ne voyaient pas le besoin fondamental de mener un mode de vie juif traditionnel.

Récemment, l’une d’entre-elles a décidé de fonder un foyer juif mais elle a réalisé que c’était impossible compte tenu de son enregistrement en tant que musulmane au ministère de l’Intérieur. Suite à cela, elle a proposé à ses sœurs de l’accompagner au tribunal pour revenir ensemble au judaïsme et procéder à une clôture commune du cercle.

Les hommes de Yad Lea’him leur ont fixé un rendez-vous pour une audience au tribunal rabbinique de Jérusalem et, à l’occasion de cet événement spécial, la sœur qui achève ses études de médecine en Italie est venue en Israël pour un séjour éclair de 24 heures.

Le porte-parole de Yad Lea’him a déclaré :  » Chaque année, nous ramenons au judaïsme des dizaines de femmes qui se sont converties à l’islam ou sont nées musulmanes dans des villages arabes, mais cet événement précis est très rare pour nous aussi. Le soutien que nous leur avons prodigué depuis le sauvetage les a aidées à se reconstruire, à revenir au sein du peuple d’Israël et également à progresser dans leur vie personnelle « .

Le porte-parole a ajouté :  » L’important soutien du grand public qui a participé avec beaucoup d’empressement à notre grande tombola pour gagner un magnifique Sefer Torah nous donne des forces pour ramener à la maison de plus en plus de Juifs perdus. Nous rappelons à tous que le tirage au sort a eu lieu jeudi dernier – le 15 Tamouz (14.7). Les heureux gagnants sont la famille Ohana de Kfar Habad « .