Yad Lea’him a organisé des programmes pour Roch Hachana à l’attention de milliers de réfugiés russes et ukrainiens menacés par la mission chrétienne

20/10/2022

Yad Lea’him investit beaucoup d’efforts dans l’intégration des immigrants de Russie et d’Ukraine devenus la proie des missionnaires

Depuis l’invasion de l’Ukraine, Yad Lea’him a organisé un large éventail d’activités pour les réfugiés de Russie et d’Ukraine, à la fois pour les rapprocher de la Torah et des Mitsvot mais aussi pour les protéger des missionnaires qui les traquent en Israël.

L’activité se concentre sur les principales villes d’accueil des nouveaux immigrants ciblés par les missionnaires qui cherchent à profiter de leur détresse et du fait qu’ils ont désespérément besoin de contacts sociaux et de soutien.

A Natanya, des prières de Roch Hachana ont été organisées pour 800 personnes, anciens et nouveaux immigrants à la synagogue de Yad Lea’him. Certains des fidèles sont des habitués des activités de l’organisme et pour d’autres, attiré par la vaste campagne publicitaire, ce fut une première, grâce à une vaste campagne de publicité. Nombre d’entre eux ont déclaré qu’ils prévoyaient de revenir.

A Haifa, les prières de Roch Hachana ainsi que des repas de fête ont été organisés pour 200 immigrants des pays de l’ex URSS. Dans le même temps, une centaine d’immigrants se sont rendus à Jérusalem pour assister aux Seli’hot tandis que des dizaines d’autres ont participé à une excursion sur les tombes des Tsadikim à Meron et Safed.

À Ramat Gan, des conférences, des Seli’hot ainsi que des prières de Roch Hachana ont été organisées pour plus d’une centaine de Juifs, nouveaux et anciens immigrants, ainsi que des Israéliens de souche vivant à proximité qui ont prié avec eux en totale harmonie.

La ville de Kiryat Yam n’a pas été en reste. Des cours de Torah et des prières ont commencé à se tenir régulièrement sur place, même en semaine. Le jour de Roch Hachana, plus de 200 immigrants ont participé aux prières, certains d’entre eux pour la première fois de leur vie. Ils ont pris les repas des fêtes en compagnie du Rav de Yad Lea’him qui s’est récemment installé en ville et qui leur a fait découvrir l’ambiance sublime de la fête.

A Ashdod, des centaines de réfugiés ukrainiens sont devenus membres de la communauté de Yad Lea’him. Ils ont participé à une émouvante tournée de Seli’hot organisée pour eux à Jérusalem et au Kotel Hamaaravi.

La visite organisée a commencé à l’entrée de la vieille ville et s’est poursuivie à pied jusqu’au Kotel, guidée par des militants russophones de l’organisme qui leur ont indiqué les sites importants le long du chemin.

L’arrivée au Kotel a été un moment particulièrement émouvant car pour la plupart d’entre eux, c’était une première. Les réfugiés se sont recueillis pendant de longues minutes sur les pierres du Kotel, vestige de notre Temple. Ils ont pleuré à chaudes larmes pour leurs proches demeurés au pays, et prié pour qu’ils soient épargnés, qu’ils restent en bonne santé et soient eux aussi scellés dans le livre de la vie.

Ils ont ensuite été emmenés visiter les tunnels du Kottel, puis dans un restaurant du quartier juif où un diner leur a été servi, accompagné de conférences, de chants. L’équipe leur a également présenté le calendrier d’activités pour le mois des fêtes de Tichri.

Comme publié récemment, Yad Lea’him a multiplié ces derniers mois son activité dans tout le pays afin d’éviter que les immigrants ne tombent entre les griffes des organisations missionnaires qui les poursuivent sans relâche. Dans ce cadre, ils bénéficient d’un cadre communautaire chaleureux, ainsi que de ravitaillement régulier en nourriture, en électro-ménager, ainsi que tout ce qui est nécessaire pour faciliter leur acclimatation en Terre Sainte de la meilleure façon possible.