Yad Lea’him alerte le Premier ministre sur les chiffres inquiétants de l’assimilation en Israël

02/01/2020

Des nouvelles particulièrement alarmantes publiées hier ont montré que la plupart des personnes issues de l’ex-Union soviétique ayant immigré en Israël ces dernières années ne sont pas juives selon la Halakha (loi juive).  Elles sont arrivées dans le pays en vertu de la très controversée « loi du retour » car elles ont un père ou un grand-père juif ou sont mariées à une personne juive.

Le rapport indique que, selon la segmentation par pays d’origine, la situation est particulièrement grave parmi la population des immigrants de Russie et d’Ukraine. Il s’avère que les citoyens de ces deux pays cherchent à immigrer en masse en raison de la conjoncture économique difficile. 61,5%  des immigrants russes et 66% des immigrants d’Ukraine ne sont pas juifs. Par exemple, 39 740 personnes ont émigré d’Ukraine en Israël durant cette période. Parmi eux, 13 235 sont Juives, tandis que 26 256 ne le sont pas selon la Halakha.

Des rapports antérieurs émanant du ministère de l’Intérieur ont fourni des données encore plus préoccupantes. Les chiffres parlent de 86% des immigrants de tous pays confondus, et de plus de 95% pour les immigrants de l’ex-Union soviétique! Après le tollé provoqué par ces données, le ministère de l’Intérieur a affirmé que les chiffres étaient légèrement inférieurs aux précédents.

Cependant,  comme mentionné ci-dessus, tout le monde convient que la plupart des immigrants montés en Israël  ces dernières années sont des non juifs à part entière selon la Halacha. De plus, les données fournies après le tollé n’ont pas encore été vérifiées car les chiffres portent sur la judéité des immigrants aujourd’hui, après que certains aient subi des procédures comme la conversion et d’autres refusent de révéler leur statut au moment de l’Aliya.

L’organisme Yad Lea’him qui lutte de toutes ses forces contre l’assimilation, a été surpris par ces chiffres et a envoyé une lettre spéciale au Premier ministre pour que ce dernier veille à stopper l’immigration massive de non juifs en Israël en raison de l’assimilation qui en résulte. Selon l’organisme, 10% des couples mariés en Israël sont des couples mixtes.

Dans la lettre adressée au Premier ministre, il est notamment écrit: « Ces dernières années, nous avons constaté une forte augmentation de la courbe d’assimilation ici en Israël. Les données du ministère de l’Intérieur publiées aujourd’hui indiquent l’une des raisons de ce chiffre désastreux, chiffre qui aura un effet profond sur le phénomène d’assimilation dans le pays. C’est une menace et un danger réels pour le peuple juif vivant en Israël. « 

Yad Lea’him a achevé  sa lettre en appelant Benjamin Netanyahu à agir pour freiner le phénomène, en raison du danger qu’il représente pour l’avenir du peuple, tout comme il travaille à déjouer les dangers pour la sécurité. « Mr Netanyahu, en tant que personne préoccupée par l’avenir physique de notre peuple, vous devez donner votre avis sur l’existence du peuple juif et sur son avenir en tant que peuple juif, dans son sens le plus profond. Dans moins d’une génération, la majorité juive en Israël sera en danger réel. Nous vous demandons d’adopter une position claire sur cette  question existentielle. En tant que leader, proposez un plan pour éradiquer ce grave phénomène. « 

« Nous vous demandons d’adopter une position claire sur cette question existentielle » La lettre de Yad Lea’him au Premier ministre