Les réfugiés d’Ukraine ont témoigné avec émotion :  » Pour la première fois, nous avons jeûné à Yom Kippour et célébré la fête de Souccot « 

01/11/2022
L'un des groupes de réfugiés lors d'une visite organisée par Yad Lea’him dans la vieille ville de Safed

La lutte acharnée de Yad Lea’him pour préserver l’identité juive des réfugiés ukrainiens contre l’assaut des missionnaires qui les traquent sans relâche a atteint son apogée durant le mois de fêtes juives qui vient de s’achever.

Les Rabbanim de Yad Lea’him ont célébré les fêtes avec les réfugiés dans sept villes d’accueil et organisé une série d’activités spécialement conçues pour eux. Dans ce contexte, plusieurs Rabbanim de Yad Lea’him ont déménagé avec leurs familles dans ces villes dans le but de créer des communautés sur mesure pour les réfugiés et de les protéger de la mission qui a commencé à les attaquer, sous couvert d’aide humanitaire.

Des prières de Roch Hachana suivies de repas de fête royaux ont été organisés à Ashdod, Nof HaGalil, Karmiel, Kiryat Yam, Netanya, Haïfa et Ramat Gan, avec la participation active de milliers de réfugiés n’ayant pas de famille avec qui célébrer. Certains réfugiés ont souligné avec émotion que c’était la première fois qu’ils récitaient les prières de ce jour saint et l’observaient de manière adéquate. A Yom Kippour, ils ont jeûné et participé à toutes les prières.

A la fin du mois d’Eloul et pendant les dix jours de pénitence, des visites guidées de Seli’hot ont eu lieu à Jérusalem et  à Safed sur les tombes des Tsadikim, avec des conseils détaillés sur la manière de participer à ces prières spéciales. En outre, des coupons et des colis alimentaires d’une valeur de centaines de milliers de shekels ont été distribués aux réfugiés par Yad Lea’him.

Les événements les plus importants ont eu lieu pendant la fête de Souccot. Tout au long des jours de fête, des activités nombreuses et variées ont été organisées pour les réfugiés, en commençant par la distribution de kits de quatre espèces la veille de la fête, l’accueil des réfugiés dans de spacieuses Souccots, des soirées de réjouissances pour Simha Beit Hachoeva , ainsi que des excursions et des ateliers riches en expériences pour les enfants.

Le Rav Gabriel Tsarevski, qui représente Yad Lea’him à Ashdod, a résumé ces activités :  » A la veille de Souccot, nous avons érigé une immense Soucca de 48 mètres carrés. Pendant les fêtes, nous avons eu le privilège d’accueillir plus de deux cents invités, des réfugiés nouvellement arrivés et des immigrants installés depuis longtemps dans le pays. Chaque soir, ils ont participé à des repas festifs agrémentés de paroles de Torah et émaillés de chants et de danses jusqu’aux petites heures du matin « .