הפעל עצור
  • banner

Danger à Ashdod: les missionnaires ont l'intention d'inaugurer un vaste nouveau centre dans les mois à venir

Le grand complexe missionnaire au-dessus de la station-service Sonol (Enlarge)
Le grand complexe missionnaire au-dessus de la station-service Sonol

Depuis longtemps, Yad Lea’him met en garde contre l'activité missionnaire chrétienne à Ashdod, en particulier au sein de la population des nouveaux immigrants, et la combat de toutes ses forces. Il est ici question d’une communauté missionnaire qui se surnomme de manière trompeuse Beit Hillel, cachant ses véritables intentions. Jusqu'à récemment, ses adeptes menaient leurs activités destructrices dans un bâtiment qu'ils louaient rue Haoragim.

Le modèle de leurs activités est semblable à celui des autres églises missionnaires: la distribution de paniers de nourriture destinés à servir d'appât aux nécessiteux et aux plus vulnérables afin de les amener aux portes du complexe missionnaire. La semaine dernière, avec les célébrations du Nouvel An chrétien, les activités ont été intensifiées alors que les missionnaires tentaient de recruter des ouailles par des moyens alléchants.

Mais il s'avère que ce n'est qu'un avant-goût de l'importante activité missionnaire menée à Ashdod. Yad Lea’him a appris que l'année dernière, les missionnaires, grâce à un énorme budget fourni par des donateurs chrétiens de l'étranger, ont acheté un grand bâtiment destiné à doubler et tripler l'activité missionnaire à Ashdod. Selon leurs plans, le bâtiment sera inauguré dans les premiers mois de la nouvelle année civile.

Yad Lea’him note qu'Ashdod - parce qu’elle est la ville où vit le plus grand nombre de nouveaux immigrants - est devenu un vivier pour les chasseurs d’âmes et l'un des centres de mission les plus actifs sur la carte missionnaire d'Israël. Les militants soulignent que de nombreux missionnaires de toute la région coordonnent leurs activités nuisibles  à Ashdod.

En plus de leur lutte en vue d’empêcher l’ouverture du centre missionnaire, les membres de Yad Lea’him sont en contact avec la grande majorité des Juifs participant aux activités missionnaires, organisant des soirées culturelles juives et distribuant gracieusement des produits alimentaires et de toute sorte. Mais en arrière-plan plane l'ombre du nouveau bâtiment, qui menace de faire un effet de levier important sur l'activité missionnaire dans la ville et ses environs.

Yad Lea’him s’est empressé d’avertir les rabbins et militants de la ville du danger. Il est de notoriété publique que le grand Rabbin d'Ashdod, Rabbi Yossef Scheinin, un homme très dévoué, a immédiatement convoqué une réunion d'urgence, en pleine nuit, et a rassemblé les membres orthodoxes du conseil municipal pour discuter des diverses possibilités d'action.

Yad Lea’him rappelle que dans le passé une lettre a d’ores et déjà été envoyée à l'ingénieur de la ville et à d'autres organismes en raison de la modification de la nature du bâtiment par les missionnaires - un bâtiment industriel transformé en bâtiment public.

« Ce processus », dit Rabbi Shmuel Lifshitz, l'un des leaders de Yad Lea’him, « doit obtenir en premier lieu l'approbation du Comité de la planification municipal et cela dépend des professionnels et des conseillers locaux. Le refus d’autorisation peut bloquer complètement le dossier, empêcher l'ouverture des lieux et sauver beaucoup de Juifs », explique le rabbin Lifshitz.

PrintTell a friend

Autres articles sur la mission

Daronet Daronet Web Building
Jump to page content